biographie

robbiechildNom : Robert Peter Williams
Date de naissance : 13  février 1974
Lieu de naissance :  Stoke-On-Trent (UK)
Signe astrologique :  verseau
Parents : Jan et Pete  Conway
Frères et sœurs : une grande sœur Sally
Situation familiale : marié  à Ayda Field (7 août 2010), une fille Theodora Rose (18 septembre 2012), un fils Charlton Valentine (27 octobre 2014)

.

robbie1993Robbie est né le 13 février 1974 à Stoke-On-Trent dans le nord  de l’Angleterre. Ses parents divorcent lorsqu’il a 4 ans. Il n’a que 16 ans lorsqu’il est recruté dans Take That. En  décembre 1992, il est l’interprète de sa première chanson en lead avec « Could it be magic » (#3 dans  les charts), puis « Everything  changes » en avril 1994 (#1). Malgré le succès, Robbie se sent  de moins en moins à sa place dans Take That, et son côté « bad boy »  entâche l’image plutôt lisse du groupe. En juillet 1995, à son retour d’un weekend  de débauche au festival de Glastonbury avec Oasis, le reste du groupe demande à  Robbie de partir.

robbie angelsRobbie est alors accro à l’alcool et à différentes  drogues, et joue le provocateur à chacune de ses apparitions. Il sort son 1er  single en juin 1996,  » Freedom« ,  une reprise de George Michael qui ne figurera pourtant pas sur son 1er  album. En avril 1997 sort  » Old  before I die » le premier extrait de l’album « Life thru a lens » et commence  alors la guerre Robbie-Gary dans les medias. S’en suit les singles « Lazy days » et « South of the border« , mais ce  n’est que fin 1997 que la carrière de Robbie décolle vraiment avec sa balade « Angels« , premier morceau  composé avec Guy Chambers. L’album grimpe alors enfin sur la première marche des  charts, après 28 semaines d’exploitation !

robbiekylieLes succès s’enchaînent alors pour Robbie. Son 2ème  album « I’ve been expecting you »  sort en octobre 1998 avec les hits « Millennium« , « Strong« , « She’s the one » et « No regrets »  (chanson à propos de  Take That) et est #1 dès sa sortie. A cette époque, il se fiance avec  Nicole Appleton, une des chanteuses du groupe All Saints. En 1999, il participe au nouvel album de Tom Jones en enregistrant le duo-reprise de Lenny Kravitz « Are you gonna go my way« . Son 3ème  album, « Sing when you’re winning »  est également #1 dès sa sortie et comporte le sulfureux « Rock DJ » dont le clip est censuré  (on y voit Robbie faire un strip-tease puis se retirer sa peau et ses muscles  avant de les jeter sur des danseuses autour de lui). Il sort ensuite un duo  avec Kylie Minogue « Kids« ,  puis « Supreme » qu’il  enregistre également en français.

robbiefeelEn 2001, il réalise son rêve et enregistre un album de  swing-jazz avec les anciens musiciens de Frank Sinatra à Los Angeles. Le pari  est gagnant, « Swing when you’re  winning » se classe #1. L’album comporte le duo avec Nicole  Kidman « Something stupid« ,  ainsi que des collaborations avec Jane Horrocks, Jonathan Wilkes (son meilleur  ami) ou encore Rupert Everett. Il fait aussi de l’oeil au cinéma en enregistrant avec Queen « We are the champions » pour la bande originale du film « Chevalier« . Son  5ème  album studio « Escapology »  sort en novembre 2002 et devient un succès immédiat grâce à son premier extrait « Feel« . Robbie vient  alors de signer le plus gros contrat jamais signé avec une maison de disques en  Grande-Bretagne (£80 millions) et est à l’apogée de sa carrière solo. Le clip  de « Come undone » est quant à lui censuré car on y voit Robbie au  lendemain d’une soirée de débauche, alcool, drogues et sexe y sont clairement montrés.  Robbie se bat toujours avec ses démons. Une tournée massive a lieu l’été 2003,  dont est extrait l’album live « Live  at Knebworth« . Il invite d’ailleurs Mark Owen à venir chanter avec  lui « Back for good »  le 3 août à Knebworth, à la plus grande surprise  des fans. Il continue également ses collaborations cinématographiques en écrivant « A man for all seasons » pour la bande originale de « Johnny English » (2004), « Misunderstood » pour « Bridget Jones 2« , mais surtout en faisant une apparition dans le film « De-Lovely » où il chante une reprise de Cole Porter « It’s de-lovely » (2004).

robbierudeboxEn octobre 2004, EMI (la  maison de disques de Robbie) sort son premier Best of. Il marque la fin de la  collaboration de Robbie avec son compositeur Guy Chambers. « Greatest Hits » comporte deux  inédits composés avec Stephen Duffy et devient #1 dans 18 pays. Stephen  Duffy compose avec lui l’album « Intensive  care » sorti en octobre 2005 et qui comporte les singles « Tripping« , « Advertising space » et « Sin sin sin« . Côté cinéma, Robbie prête sa voix à Pollux dans la nouvelle version animée du « Manège Enchanté« . Fin 2005, il  participe au documentaire « Take That for the record« , dans lequel  il s’excuse par message vidéo auprès de Gary, Mark, Jason et Howard de son  comportement. Ce documentaire marque le premier pas vers la réconciliation  Robbie-Take That. Un an plus tard sort l’album « Rudebox » qui est reçu plus froidement par la presse et par les  fans de part son son électro, mais se hisse tout de même au top des charts.  Entre temps, les Take That se sont reformés, sans Robbie, et entament une  tournée en même temps que lui. Robbie enregistre alors l’intro de « Could  it be magic » qui est projetée en hologramme géant lors des concerts de  Take That, une manière pour lui de montrer que les choses ont changé entre eux.

robbiegaryRobbie fait alors une pause dans sa carrière, s’installe à Los  Angeles pour échapper à la pression des médias britanniques, cherche  l’inspiration, s’intéresse aux extra-terrestres et rencontre sa future femme  Ayda Field. En  novembre 2009 sort enfin son nouvel album « Reality killed the video star« , titre clin d’œil à son  producteur Trevor Horn, membre des Buggles. Cet album voit également le retour  de Guy Chambers dans la composition. Mais l’album ne réussit pas à être #1. Robbie n’est semble t’il pas motivé par cet album, malgré la campagne de  promotion européenne. On le voit de plus en plus en compagnie des autres  membres de Take That, surtout de Gary Barlow. Il faudra attendre juillet 2010  pour que Robbie annonce officiellement son retour au sein du groupe. Il se  marie en août 2010 avec Ayda Field dans leur résidence de Los Angeles. En  octobre sort le duo avec Gary « Shame »  qui figure sur son nouveau Best of « In  and out of consciousness« . Le clip de « Shame » est une parodie du film « Brokeback  Mountain » et montre à tout le monde que la hâche de guerre est désormais  bel et bien enterrée.

robbiefarrellRobbie réintègre donc le groupe et s’embarque dans la tournée gigantesque avec enthousiasme. Malgré ses appréhensions à revenir sur scène, Robbie, avec l’aide des autres membres du groupe, reprend confiance en lui et offre chaque soir à ses fans un set solo explosif. Même s’il ne quitte pas Take That, Robbie prépare désormais un 9è album studio en solo. Il l’écrit en collaboration avec Gary Barlow qui devrait en être également le producteur. Il a quitté EMI et a signé un nouveau contrat avec Universal dont il a apprécié le travail avec Take That. Il en profite pour collaborer avec Brad Paisley en participant à la bande originale du film « Cars 2 » avec la chanson « Collision of worlds« . Fin 2011, Robbie lance sa propre collection de vêtements sous le nom de Farrell, en hommage à son grand-père. Il lance également un site de poker sur lequel il vient régulièrement jouer avec ses fans.

robbieteddyRobbie devient enfin papa le 18 septembre 2012 d’une petite Theodora Rose Williams, surnommée Teddy. Son nouvel album « Take the crown » sort le 5 novembre 2012 avec pour single de lancement « Candy« . Le succès solo est de nouveau au rendez-vous. Il remplit 3 soirs à l’O2 à Londres, des concerts exceptionnels pour la sortie de l’album en novembre 2012. Il effectue une tournée européenne de 26 dates dans les stades durant l’été 2013 avec pour première partie son ami Olly Murs (qui l’accompagne également pendant le show sur le duo « Kids« ).

P1160422Robbie ne cesse de travailler et sort un nouvel album à peine un an après le précédent. « Swings both ways » est un nouvel opus swing, sur lequel figurent des reprises, des duos mais aussi des titres originaux composés avec Guy Chambers (et Gary Barlow). On peut y retrouver Lily Allen, Michael Bublé, Rufus Wainwright, Olly Murs et Kelly Clarkson. Il enchaîne avec une tournée 100% swing, très travaillée dans les salles à travers l’Europe pendant l’été 2014, puis en Australie à la rentrée. Son fils, Charlton Valentine, naît le 27 octobre 2014. On ne l’arrête plus puisque début 2015, il entame une tournée mondiale, le Let Me Entertain You Tour, tournée des pays « oubliés » ces dernières années. C’est ainsi qu’il revient sur scène en France après presque 10 ans d’absence, pour 3 dates sold out en quelques minutes au Zénith de Paris (30/31 mars, 1er avril 2015). Sa tournée l’emmène en Russie, en Espagne, en Lituanie, en Pologne, en Israël, en Grèce, aux Emirats Arabes Unis, en Australie, ou encore en Nouvelle-Zélande.

2016 marque le retour de Robbie avec son 11e album solo: Heavy Entertainment Show à sortir le 4 novembre prochain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s