Take That « III »

ArticleSharedImage-21244

 

 

 

 

 

 

Après 4 ans d’attente, des projets solo et le départ de Jason, voici enfin le nouvel opus de Take That simplement intitulé «III». Disponible en version digitale depuis une semaine en France, et en version physique depuis ce matin, il est déjà numéro 1 des ventes au Royaume-Uni avec 145 000 albums écoulés lors de sa première semaine d’exploitation. Pour ceux qui doutaient de leur succès à 3, nous voilà rassurés.

Alors, à quoi ressemble cette nouvelle pépite? Enregistré entre Los Angeles, New York, Stockholm et Londres, « III » est plus dans la veine de « Progress » que dans celle de « Beautiful World » ou «The Circus». Pas étonnant si on considère que Stuart Price, le producteur de « Progress » justement, est également aux commandes sur la plupart des chansons de «III». Le son est volontairement électro (mais pas trop), pop (mais très actuel avec des sonorités à la Imagine Dragons) et plein d’énergie. Cet album met la pêche et est fait pour vous faire danser (voire sauter partout!).B3J49QPIcAA280y

Toutes les chansons ont été écrites par les trois membres…mais avec beaucoup de collaborateurs. Le premier single « These days » a ainsi été composé principalement par Mark avec Jamie Norton et Ben Mark, deux de ses musiciens (tout comme l’entraînant «Lovelife»). C’est la chanson qui ouvre l’album pour donner le ton.
« Let in the sun » a été composée notamment avec Gary Go, qui avait fait la première partie de la tournée The Circus Live en 2009. Elle a des petits airs du dernier tube de Coldplay « A sky full of stars » et on se voit bien danser dessus lors des prochains concerts. Howard la trouve idéale pour un été à Ibiza. Gary Go a également participé à l’écriture de «Into the wild», une autre grosse chanson de l’album qui met en valeur les capacités vocales de Mark.
« If you want it » peut paraître assez répétitive de prime abord mais elle devient vite addictive. C’est la chanson préférée de Mark sur l’album, elle lui rappelle Paris. Elle a été écrite avec Greg Kurstin à qui on doit la chanson « Chandelier » de Sia (producteur). Mais c’est le producteur Stuart Price qui a apporté le son de ce morceau.
Les Take That ont retrouvé le producteur John Shanks ( qui avait réalisé les albums « Beautiful world » et «The Circus») pour la chanson «I like it». On a le plaisir d’entendre Howard en lead vocals sur cet extrait qui aurait pu figurer sur « Progress » niveau sonorités.
Le deuxième single de l’album devrait être «Get ready for it», la dernière piste de l’édition simple de «III». Il figurera sur la bande originale du film « Kingsman: the secret service » (avec Colin Firth) à sortir début 2015. Le film a été réalisé par Matthew Vaughn et ce n’est pas un hasard s’il a fait appel aux Take That puisqu’ils ont déjà composé deux fois pour lui, « Rule the world » pour le film « Stardust » et « Love love » pour le film «X-men: le commencement».  Cette chanson profite d’une grosse production apportée par Steve Robson (qui a notamment écrit « Shine » avec Take That). Gary pressent la chanson pour ouvrir leur prochaine tournée.
Quatre chansons ont cependant été composées par eux seuls: «Portrait», «Freeze», «Flaws» et «Give you my love». Que les puristes se rassurent, les Take That n’ont pas oublié quelques ballades pour caresser les oreilles, notamment avec le magnifique « Flaws » sublimé par la voix impeccable de Gary et les chœurs à la fin. Côté lead vocals, c’est justement Gary qui interprète le plus de chansons. Malgré tout, Mark est en lead sur deux grosses chansons (« Lovelife » et «Into the wild»). Quant à Howard, on peut l’entendre en lead sur « I like it » et « Give you my love » mais il admet que ce n’est pas son exercice préféré et qu’il est plus doué dans les harmonies du groupe (harmonies qui sont d’ailleurs très travaillées sur cet album).

L’édition deluxe de l’album présente trois autres chansons: « Believe » (chantée par Mark), « Amazing » (chantée par Gary) et « Do it all for love » (une ballade chantée par Mark avec des chœurs envoûtants). Mais GooglePlay présente deux autres chansons inédites avec « Fall down at your feet » (belle production avec des violons) et « If it’s not love » ainsi qu’un remix de « These days » (disponibles seulement sur GooglePlay en digital).B3J49gFIMAAiiRZ

Bref, cet album ne devrait décevoir aucun fan malgré l’absence de Jason et Robbie. Il vous donnera au contraire l’envie de l’écouter en boucle…et si vous êtes comme nous, vous ne pourrez pas vous empêcher de vous projeter quelques mois en avant au milieu d’une salle de concert.

Si ce n’est pas déjà fait, voici les liens pour acheter l’album (il est disponible aussi en magasin):

Amazon France (CD édition deluxe – 15 titres)

FNAC (CD édition deluxe – 15 titres)

ITunes France (édition normale – 12 titres)

ITunes France (édition deluxe – 15 titres)

GooglePlay France (édition normale – 12 titres)

GooglePlay France (édition deluxe – 18 titres)

B3J49YsIQAEpXwg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s