III TOUR – le compte-rendu de Glasgow

Première revue des fans français en tournée. Lisez les autres revues et (re)vivez les concerts à travers les yeux des fans de la communauté Take That France sur notre blog spécial tournée III Tour

https://takethatfranceontour2015.wordpress.com/


Après une longue attente, c’est reparti pour une tournée de nos fabuleux TAKE THAT ! A chaque nouvelle tournée on se demande comme ils pourraient faire mieux que la précédente mais comme à leur habitude, ils se sont surpassés.
Comme pour la tournée Progress, j’ai opté pour faire les deux premières dates. Donc, direction Glasgow le 27 et le 28 avril. Je ne ferai pas un résumé de chaque date mais un condensé des deux ! Juste pour info, j’ai fait la première date assise complètement en bord de scène en restricted view (petite déception il faut l’avouer) et la deuxième date en fosse or (1er rang de la scène B).
SSE Hydro crowd
L’intro du show est dans la lignée de ce à quoi le groupe nous a habitué : beaucoup de danseurs passent sur l’ensemble de la scène, sur la scène B, etc., habillés version BCBG/workingmen. Cette intro fait monter la pression car elle est longue, probablement la plus longue qu’ait fait le groupe jusqu’à présent. En plus, à un moment, on aperçoit trois personnages vêtus de longues gabardines grises et affublés de masques sortir de dessous la scène pour faire le chemin allant à la scène B et repartir se cacher sans jamais s’arrêter… Est-ce eux ? Est-ce des danseurs ? En tous cas, le public opte pour la première solution! La pression monte d’un cran !!!!
glasgow 2015
Et après une intro qui parait interminable, ils apparaissent enfin ! Ils ont choisi de débuter sur I Like It et de la chanter essentiellement sur la scène B. Je ne m’attendais pas du tout à celle-là mais leur choix est véritablement parfait et met directement dans une ambiance de folie toute la salle. Le visuel est hyper coloré et fun avec les danseurs tous en costume type tailleur aux couleurs acidulées. Ça commence fort, très fort.
glasgow2015
On continue sur la scène principale avec Love Love (grosse participation du public, choré avec les bras de rigueur), Greatest Day (et sa pluie de confetti « traditionnelle ») et ils mettent le feu (littéralement) avec Get Ready For It. On est au début du concert et c’est juste une ambiance de malade !
glasgow2015
Ils enchainent ensuite avec Hold Up A Light, c’est la 5e chanson et ils ne se sont toujours présentés… c’est sur cette chanson que je remarque pour la première fois les choristes/figurants présents sur les bords de la scène principale. Il doit y en avoir une quarantaine en tout. Pas ma chanson préférée, mais elle fonctionne bien en live.
Ça y est, à la fin de Hold Up A Light, ils se posent enfin et se présentent non sans humour en disant qu’ils sont « ce qu’il reste de Take That » ce qui fait bien rire le public. C’est à ce moment-là, qu’ils en profitent pour faire un petit selfie (réitéré tous les soirs) et qu’on apporte le gâteau d’anniversaire d’Howard le 2e soir (il était d’ailleurs particulièrement en forme ce soir-là).
glasgow2015 glasgow2015
C’est d’ailleurs Howard qui présente la chanson suivante à savoir Patience, chanson qui les as vus revenir sur le devant de la scène après tant d’années. Patience est vraiment une chanson de communion avec le public. Tout le monde chante à tue-tête devant un groupe tout en sobriété. Puis c’est le moment de changer de décor.
Des rideaux géants sont tirés tout le long des allées menant jusqu’à la scène B, enfermant la fosse or à l’intérieur. Là, pendant que les techniciens mettent en place tous les décors, les danseurs s’attèlent à faire les illustrations en ombre chinoises visibles sur les rideaux géants des paroles de The Garden. C’est un moment très poétique car le groupe, tapi au fond de la scène ne prête que leurs voix. C’est là aussi que pour la première fois, on entend un couplet habituellement chanté par Jason repris par Gary…
glasgow2015
Et d’un coup, les rideaux sont rabattus et s’ouvrent sur un imaginaire merveilleux inspiré du monde marin avec des pieuvres géantes, de nombreux hippocampes, de papillons, d’algues, de bulles immenses, le tout très coloré. C’est sans doute l’un des plus beaux tableaux qu’ils aient jamais réalisé. Seul bémol, leurs costumes façon algue séchées…
glasgow2015
Mais on en reste bouche bée pendant tout le temps que dure ce tableau. Il y a tellement de couleurs, d’animations, de mouvements qu’on ne sait plus où donner de la tête ! Ils enchainent avec Up All Night, plus rythmée et 100 fois plus fun avec ce décor qui s’anime de façon énergique et rigolote.
On s’enfonce ensuite un peu plus dans les profondeurs de l’océan avec Said It All, chanson magique magnifiée par une ambiance lumière tamisée et fumée projetée dans la fosse or au niveau des genoux. L’ensemble vous met dans une ambiance mystérieuse, presque féérique.
glasgow2015
Toujours dans cette ambiance tamisée, Gary commence les première notes de Could It Be Magic, façon ballade comme ils nous l’ont fait toutes les tournées précédentes. Mais au bout de quelques notes seulement il s’interrompt et nous dit qu’il ne veut pas faire la version ballade. Le public en devient littéralement fou, et c’est ainsi qu’ils nous font la version plus rythmée des années 90, chorégraphie à l’appui sur la scène B !
glasgow2015
On continue avec Let In The Sun avec le groupe installé tranquillement sur la scène principale, instruments en main, pendant que les danseurs font une illustration magnifique de la chanson en assemblant petit à petit un soleil illuminé de leds qui va s’enflammer pendant la chanson. Et le groupe disparait pendant que le public est captivé par le soleil et les danseurs.
glasgow2015
Et à leur retour, c’est la quasi stupéfaction. Howard se met à chanter Affirmation, une chanson que clairement personne n’attendait. Le visuel fait beaucoup penser à Apache de la tournée Ultimate Tour, car ils sont habillés tous en blanc, bougent comme des robots, les effets de lumières sont verts, etc… Seulement, la chanson ne prend pas avec le public. Même si la chanson est plutôt entraînante et rythmée, la scénographie est figée et c’est dommage car ça va être une des seules chansons qu’Howard interprète en lead. Il aurait largement mérité autre chose ou qu’ils choisissent une autre chanson de son répertoire. (Perso, j’aurai adoré Give You My Love ou Here à la place).
glasgow2015
Ils poursuivent avec The Flood toujours dans les mêmes costumes, le décor change de couleur et la pluie s’invite sur scène ! Les figurants sont d’ailleurs tous équipés de parapluies transparents. Surprise, c’est Howard qui reprend le couplet de Robbie.
glasgow2015
On enchaine ensuite avec un des moments les plus poétiques et épurés du show : Flaws. Ils ont donné une dimension supérieure au niveau émotionnel de cette chanson. Gary, simplement installé au micro et tout de noir vêtu, chante cette ballade magnifique et poignante pendant que Mark et Howard, vêtus d’un simple pantalon noir et d’un débardeur loose blanc, transmettent des émotions intenses à travers la danse qu’ils interprètent. C’est très beau et très touchant.
glasgow2015
Ils disparaissent pour laisser la place sur scène à une geisha, rejointe par un certain nombre de guerriers de style japonais dansant pour faire fuir les esprits au son claquant de leurs éventails qu’ils ouvrent et referment en rythme.
glasgow2015
Le groupe apparait dans un décor rouge, au paysage de montagne asiatique mystique pour Relight My Fire. Ils ont à nouveau réussi à réinventer ce classique des concerts avec ce thème inspiré du Japon. Mais rassurez-vous les flamme restent incontournables sur le refrain !

glasgow2015
Présentation des musiciens avant la prochaine chanson. Et là, tiens tiens tiens… trois tabourets sur scène. Gary plaisante qu’ils avaient jurés de ne jamais chanter sur des tabourets sur scène mais que maintenant ils sont trop vieux ! Ils chantent Back For Good, autre chanson en communion avec le public depuis toujours. Elle est ici interprétée sans chichi ni fioriture, en toute simplicité et ça fait du bien !
glasgow2015
Pray vient en suivant dans sa version bien connue des habitués des concerts de TT à savoir : dans l’ombre, tête baissée et seulement éclairés d’un spot au-dessus de leur tête, puis la chorégraphie des débuts.
glasgow2015
Ils repartent laissant place à une envolée d’oiseaux en papier. Puis une sorte de vélo side-car est amené sur scène. Le groupe d’hommes en gabardines grises et masqués réapparait mais cette fois-ci en nombre plus important. Cette fois-ci c’est sûr, ils sont parmi eux ! Et effectivement quand le groupe entoure le side-car, les trois chanteurs sont installés sur celui-ci et se mettent à pédaler en survolant le public de la fosse or en chantant Portrait.

Ils continuent avec These Days une fois descendus de leur side-car et les danseurs réapparaissent dans leurs costumes colorés du début. Et là, ça sent le début de la fin… déjà !?!?! Comme toujours, on ne voit pas le temps passer…
glasgow2015
Rule The World est alors chantée alors que le public est illumine par les nombreux portables allumé pour la chanson. C’est tout simplement fabuleux à voir ! D’autant plus que là, ils ont osé et ils l’ont fait !!! Pendant le refrain, un feu d’artifice éclate. Un feu d’artifice dans une salle fermée, je pense qu’on n’avait jamais vu ça !
Puis arrive un décor façon Gatsy le Magnifique pour que Mark nous interprète Shine. Il recouvre momentanément la fosse or d’un drap géant attaché à lui façon cape. Ensuite ils remercient les danseurs, les musiciens et toute leur équipe. Aïe, là c’est vraiment la fin.

glasgow2015
Tradition oblige, c’est Never Forget qui fermera la marche avec la présence de tous les danseurs et cette osmose toujours émouvante et prenante du groupe et du public sur cette chanson plus que mythique de Take That.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s